top of page

Worth seeing, worth reading.

  • Writer's pictureLaurent Denimal

Al-Khiyam, Lebanon.





Al-Khiyam is a village in southern Lebanon. It is famous for the prison located there, which the Israelis transformed into a detention centre in which some 3,000 men and women, Lebanese but also Palestinians, active resistance fighters or ordinary inhabitants refusing to collaborate with Israel, were locked up between 1985 and 2001.


The prison was turned into a museum in 2000.


The Israeli air force destroyed the site during its bombing campaign in 2006.


In 2003, the journalist Véronique Ruggirello published « Khiam, prison de la honte » (@editions.harmattan), the testimony of 12 former prisoners.


In 2014, Souha Bechara, a Lebanese activist who was detained for ten years in Khiam, published a book about her imprisonment, « La Fenêtre, camp de Khiam » (@editionselyzad).


The photographs were taken in summer 2004.






Al-Khiyam est un village situé au sud du Liban. Il est célèbre en raison de la prison qui y est située, transformée par les Israéliens en centre de détention dans lequel quelque 3.000 hommes et femmes, des Libanais mais aussi des Palestiniens, des résistants actifs ou de simples habitants refusant de collaborer avec Israël ont été enfermés entre 1985 et 2001.


La prison a été transformée en musée en 2000.


L’aviation israélienne a détruit le site lors de sa campagne de bombardements en 2006.


En 2003, la journaliste Véronique Ruggirello publie dans « Khiam, prison de la honte » (@editions.harmattan) le témoignage de 12 anciens prisonniers.


En 2014, Souha Bechara, militante libanaise, qui a été détenue dix ans à Khiam, publie un livre de témoignage sur son incarcération; « La Fenêtre, camp de Khiam » (co-écrit avec Colette Ibrahim, @editionselyzad ).


Les photographies ont été prises à l'été 2004.


 





 

コメント


bottom of page